Nos Limousines

La Limousine,  race emblématique du plateau de Millevaches,  a trouvé toute sa place sur l’exploitation. Elle est tout à fait adaptée au climat parfois rigoureux et à la topographie plutôt sportive de cette zone pré-montagneuse. Le mode d’élevage est semi-extensif, c'est-à-dire que le chargement à la surface est très faible moins de 0,8 UGB ( 1UGB=1vache) à l’hectare. De ce fait, les animaux pâturent quasiment toute l’année dehors. Pour passer les hivers rigoureux, ils reçoivent un complément fourrager ainsi que des céréales. Ne vous inquiétez pas de les voir dehors ! Ils sont faits pour ça et les arbres, les haies que nous conservons précieusement leur fournissent un abri naturel. Parfois nous devons rentrer certains animaux plus sensibles comme les vaches en fin de gestation ou les mères avec des petits veaux.

Nos brebis Ile de France

Bonnes mères et  laitières, cette race est adaptée aux zones de montagne du fait de ses origines mérinos lui conférant une laine dense et fournie. Les brebis donnent naissance naturellement à deux périodes à l'automne et au printemps. Ce qui nous permet de proposer des colis tout au long de l'année. Les agneaux ont de bonnes qualités bouchères et un grain de viande fin. Grâce à une alimentation fermière (orge, pois, vesce, épeautre, …), le goût est délicat et peu marqué. Les palais sensibles sont rassurés.

Du bon gras !

L’engraissement est une étape cruciale. Un bon  gras donne de la saveur et de la tendreté. C’est comme les petits plats … il faut laisser mijoter longtemps. Alors on ne se presse pas. Une bête peut être prête au bout de 3 ou 4 mois ; tout dépend de ... sa morphologie,  la saison,  la qualité de l’herbe. On complémente un peu avec des céréales fermières de l’exploitation. C’est aussi pour cela qu’il est difficile d’établir un calendrier des ventes longtemps à l’avance. Faire le choix du naturel, c’est s’adapter à des facteurs que l’on ne maitrise pas et se laisser guider par des éléments environnementaux.

Le veau rosé … c’est quoi exactement ?

Agé de 8 à 10 mois et né sur l’exploitation, il grandit au pré, sous le pis de sa mère. Il bénéficie ainsi d’une alimentation naturelle à partir du lait maternel, d’herbe, complétée de céréales fermières. Avec l'élevage en plein air et en liberté, nous renouons avec le veau traditionnel fermier dont la viande est colorée par son alimentation variée. C’est une viande tendre, goûteuse et peu grasse.

Gaec Alys, 87120 Eymoutiers. gaec.alys@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now